Le chauffage urbain

Collectivités adhérentes : Massy et Antony
Gisement : 23 000 équivalents logements

Le traitement des déchets ménagers et assimilés

Collectivité adhérente : EPT Vallée Sud - Grand Paris pour les cinq communes suivantes : Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis Robinson, Sceaux

Collectivité cliente par convention de gestion : Communauté Paris-Saclay pour les quatre communes suivantes : Chilly-Mazarin, Massy, Verrières-le-Buisson, Wissous


Population : 250 536 habitants (INSEE pour 2016)

Avant mise en décharge des déchets dits ultimes, plusieurs modes de traitement sont mis à la disposition des collectivités :
  • Le recyclage, pour les déchets recyclables collectés sélectivement et triés;
  • Le compostage ou la méthanisation, pour les déchets organiques collectés sélectivement ;
  • L’incinération, pour les déchets résiduels.

    Ces modes de traitement ne s’opposent pas les uns aux autres, ils sont au contraire complémentaires aussi bien techniquement qu’économiquement.
    Le SIMACUR a opté pour une approche multi-filière et l’incinération est donc un mode de traitement parmi d’autres. Le SIMACUR privilégie la valorisation matière et seules les ordures ménagères sont valorisées thermiquement.

  • Installations du SIMACUR

    Actuellement, le SIMACUR dispose de quatre installations sur Massy

    Installations du SIMACUR

    Le SIMACUR a délégué l’exploitation de son usine d’incinération d’ordures ménagères (UIOM), des chaufferies et du réseau de chauffage urbain à l’entreprise ENORIS, filiale du groupe COFELY spécialiste des métiers de l’énergie et de l’environnement. Son process industriel lui permet d’assurer le traitement des déchets et la valorisation de la chaleur en chauffage urbain.