La mise aux normes de l’UIOM de Massy

Une réglementation de plus en plus stricte :
L’usine du SIMACUR était conforme à sa réglementation de référence, l’arrêté du 25 janvier 1991, qui définissait des seuils de rejets dans l’atmosphère jusqu’au 28 décembre 2005.

A partir du 28 décembre 2005, l’arrêté du 20 septembre 2002, a imposé à toutes les UIOM de nouvelles normes. En 2005 et jusqu’à avril 2006 des travaux ont donc eu lieu sur les deux lignes de l’UIOM. 
La conformité à la nouvelle législation - arrêté du 20 septembre 2002 et une contrainte supplémentaire imposée en juin 2004 par le Plan de Protection de l’Atmosphère d ’Ile-de-France sur le seuil de rejet des NOx (seuil abaissé à 80 mg/Nm3 au lieu des 200 mg/Nm3 prévus par l’arrêté du 20 septembre 2002) – a imposé au concessionnaire une révision de son process de traitement des fumées.

Un nouveau traitement des fumées :
Le parti-pris adopté consiste à abandonner le système de traitement humide au profit d’un traitement sans rejets liquides, le traitement par voie sèche.
  • les fumées sont dirigées dans une tour de refroidissement avec injection de réactifs (bicarbonate de soude et charbon actif) puis dans un filtre où elles sont dépoussiérées avant de passer dans un catalyseur et d’être évacuées. Ce procédé de réduction catalytique permet de garantir un taux d’oxydes d’azote inférieur à 80 mg/Nm3 ;
  • Les dioxines sont traitées par l’injection de charbon actif puis piégées dans des filtres ;
  • des analyseurs assurent des mesures des polluants en continu.

    Schéma des nouvelles installations :